Fougeret 1 an après

Fougeret 1 an apres  | The Wisdom of a Unicorn
 

Si vous arrivez sur ce blog pour la première fois, vous serez peut-être intéressés par mon guide sur la médiumnité : je vous explique comment développer votre intuition en partageant mes 7 astuces. Pour télécharger gratuitement ce guide, cliquez ici.

Vous serez redirigé sur un autre onglet et pourrez continuer votre lecture ensuite sur cette même page.


Le Château de Fougeret fait et fera, j’en suis certaine, couler beaucoup d’encre et surtout beaucoup parler. En bien, en mal, en doute. La peur, la jalousie, l’ignorance, le doute (fondé ou non), les expériences et les retours d’expériences font que ce château a acquis sa réputation de “Château le plus hanté de France”. Ouuuuuuuuh ça fait peur hein ! Bah non. Au contraire, moi ça me rend curieuse. Curieuse de voir ce qu’il s’y passe. Curieuse de voir comment ça fonctionne. Si c’est le “Disney” du paranormal ou si simplement le château ou plutôt ses propriétaires sont victimes de cet engouement pour le paranormal, pour l’inexpliqué.

J’y suis allée il y a presque 1 an pour y dormir et vivre l’expérience médiumnique qui allait changer ma perception de l’invisible. Je te raconte comment.

Un château en réhabilitation rempli d’Histoire

Avant d’être perçu comme un château habité par des entités, le château de Fougeret était habité par des vivants. De nombreuses familles se sont succédées. Ce château a traversé le temps et pour moi il est un magnifique témoignage de notre passé que Véronique et François (et leurs enfants), les actuels propriétaires depuis 2009, se sont engagés à remettre sur pieds. Pour preuve, le Château de Fougeret a été inscrit Monument Historique en 2010. Et ce n’est pas une chose facile que d’inscrire une bâtisse. C’est un grand travail de recherches et de rénovation que Véronique et sa famille mènent pour redonner à ce château sa jeunesse d’antan.

Pourquoi on parle tout le temps de “Véronique de Fougeret” ? Parce que oui, Véronique, elle fait un peu la com’ de Fougeret. C’est même l’image, aller, soyons fous, l’ambassadrice même ! Vu de l’extérieur effectivement on ne voit et n’entend qu’elle. Et parfois son mari et ses enfants. Attention, je vais donner mon avis, qui n’engage que moi, nous sommes tous d’accord. Véronique, je l’ai rencontré une première fois lors de mon stage d’ouverture au 3ème oeil. Je l’avais déjà lu sur les réseaux sociaux et vu dans de nombreuses vidéos. Mais en vrai, bordel, cette dame en impose. Elle a un charisme et une gouaille, ouais ouais, une gouaille, qui en ferait palir plus d’un. Tu sens quand tu la vois qu’elle croit en son projet, qu’elle porte à bout de bras quelque chose de bien mais qu’elle se fait attaquer de toutes parts. Avec l’expérience elle s’en amuse et je la comprends. Il faut être venu à Fougeret pour en parler. Ouverte à la discussion, à l’échange, lorsque tu la rencontres, tu sens que Véronique est cartésienne. Qu’elle cherche des réponses, qu’elle en trouve et qu’elle cherche des explications. Et c’est ce qui pour moi, rend Le château de Fougeret intéressant. Car avec le temps Véronique et François en ont fait un lieu de recherches en paranormal plus qu’un lieu où l’on vient se faire peur. D’ailleurs elle le dit elle-même. Ceux qui veulent se faire peur à Fougeret seraient déçus car on ne contrôle pas les phénomènes. Parfois il ne se passe rien car Fougeret dort.

Tu l’auras compris, je pourrais écrire des lignes et des lignes sur l’actuelle propriétaire du château tellement je suis en admiration devant cette femme, cette historienne, cette image de “cheffe d’entreprise*” qu’elle renvoie. Voilà pourquoi on parle souvent de Véronique de Fougeret. Elle n’hésite pas à se mettre en avant pour parler de ce qu’elle vit, des recherches, des résultats qu’elle obtient, quitte à s’en prendre plein la gueule si je peux me permettre.

* Attention, Fougeret n’est pas une entreprise. C’est une propriété privé à laquelle est rattachée une association des amis de Fougeret qui oeuvre pour sa réhabilitation. D’ailleurs lors d’un stage ou d’une nuitée, l’ordre des chèques est à l’association

L’expérience Fougeret

Mais revenons à nos fantômes. Il y a un an, j’ai choisi de dormir au Château de Fougeret et de vivre l’expérience Allan Kardec c’est à dire nuitée et petit-déjeuner avec dîner et médium et ateliers. La totale quoi. Tant qu’à faire 1000 bornes aller-retour, autant ne pas se priver. Le hasard a fait que je retrouvais Julie, la médium qui m’avait accompagnée lors du stage de Juin.

Au commencement on a eu du mal à trouver. Pour arriver au château il faut d’abord comprendre que la grille que tu vois sur ta droite est l’entrée de la propriété. Un fois passée la grille et le long chemin, on découvre la bâtisse immense. On s’ârrête, se gare et là on wouah. La bâtisse en impose et même si je l’avais déjà vu, cette grande dame, parce que pour moi le château de Fougeret est une dame, en impose.

Nous sommes accueillis par les propriétaires qui commencent par une visite guidée du château. Et c’est ce que j’ai apprécié. On arrive pas et bim on commence l’expérience. Non. On comprend, on découvre, on est guidé par Véronique à travers l’histoire de Fougeret, mais aussi l’architecture du bâtiment. J’ai été subjugée par tant de connaissances. Je ne m’y attendais vraiment pas. Nous faisons le tour extérieur, puis nous entrons et faisons le tour des pièces. Pour ma part je redoutais de retourner dans la chambre aux portraits mais avec le monde et la curiosité, je n’ai rien senti.

Le tour dans les chambres est le moment de choisir sa chambre pour la nuit. Honnêtement, je ne savais absolument pas dans quelle chambre dormir. C’est difficile de choisir quand aucune ne t’appelle et surtout quand tu sais que potentiellement tu peux y vivre des trucs pas très cools. Et puis dans une chambre, j’ai vu une licorne accrochée. Une broderie encadrée. Mon choix était fait. Je dormirai dans la chambre de la petite fille.

Vient le moment du repas. Nous étions un groupe de 12 mais seulement 4 personnes avaient choisi le repas et les ateliers. Perso, je trouve ça bête de ne pas le faire. Mais je ne vais pas m’en plaindre, 4 personnes c’est très bien ! Le repas est le moment d’échanger avec Véronique et François, avec Julie, avec les 2 autres garçons venus du Pas de Calais, comme nous. C’est un moment convivial. Un repas comme à la maison, dans une grande salle à manger avec une grande cheminée quoi !

Salle à manger | Château de Fougeret

Puis nous passons aux ateliers. Nous commençons par la OuiJa. Je n’avais jamais fait de OuiJa. Je ne m’attendais à rien. Je n’ai pas eu de messages pour moi. Il y a eu un message pour les propriétaires. On parlait de Portail. Une notion que je ne connaissais pas encore et vraiment, c’est la première fois que j’entendais ce mot dans la vie réelle, et non attaché à une série de science fiction. Puis des messages pour les garçons avec un vieux mot de patois que nous avons mis un temps à reconnaître, enfin à l’intégrer. La goutte bougeait de façon légère, on ne sentait pas d’acoups. Mes yeux n’ont pas quitté la goutte. J’aime à le dire, médium, mais cartésienne également.

Pendant ce temps, Julie nous prenait un à un pour nous tirer les cartes, dans le fumoir. Une belle expérience.

Et puis nous avons fait une séance avec le guéridon. Ah le guéridon. Aujourd’hui je peux dire que je suis forte en guéridon. Une très belle expérience, un guéridon qui dansait. Je me demandais pendant toute la séance qui faisait bouger le guéridon, même si je pouvais constater que personne ne le bousculait. C’était bluffant. Et non, il n'y a rien sous le guéridon qui pourrait le faire bouger. J’ai regardé :p

Nous sommes enfin allés faire une séance de ressenti en extérieur., dans une bâtisse attenante au château. Oui c’est étonnant car d’habitudes j’ai pu lire que les ressentis se faisaient dans les chambres. J’avoue avoir été un peu déçu. Et double déception car nous n’avons rien eu. Pas de déclenchement des K2**, pas d’activité paranormale. En même temps je venais pour vivre une expérience et dormir dans un château classé, pas pour jouer à Ghost Buster ^^'

**K2 : Détecteur EMF (ElectroMagnetic Field, champ électromagnétique). A l’origine, il s’agit d’un instrument de mesure scientifique. Mais il est très populaire dans le domaine du paranormal car il permet d'obtenir une mesure objective de l'activité paranormale d'un endroit en réagissant à la présence d’un champ électromagnétique. Du coup quand on l’utilise, il est d’usage de mettre son téléphone en mode avion pour ne pas biaiser les résultats.

Nous avons dit au revoir à Julie et pris congés des propriétaires pour rester à 12 seuls dans le château.

Pendant tout le temps où Julie était présente, je me suis laissée portée. Mais au moment où elle était partie, mes antennes de médium se sont réveillées. Vraiment. J’avais cette mission de veiller à ce que tout le monde soient en sécurité. Ne me demandais pas pourquoi. Je ne les connaissais pas et ne les ai jamais revu … Nous sommes restés ensemble, avons testés le guéridon, avons fait des ressentis dans les chambres, avons re-testés le guéridon et dodo.

Des signes pendant la soirée

Parce que tu croyais que j’allais m’arrêtais là ?! Vraiment ?! J’ai tellement de choses à dire sur mon expérience que je vais récapituler point par point ce que nous avons vécus :

  • entendu courir au dessus du grand salon alors que nous étions tous dans la même pièce en train de tester seuls le guéridon

  • Avoir fait danser un guéridon à 6 autour de ce guéridon. Lui avoir dit de se déplacer jusqu’à la cheminée et se rendre compte qu’il se déplace vers la cheminée de l’autre pièce. Se retrouver à deux pour terminer la séance du guéridon car les autres personnes l’ont lâchées. D’ailleurs en amont de la séance, le guéridon est resté plusieurs minutes relevé face à moi sans pouvoir le redescendre.

  • Arrivés dans la chambre d’Alice, moi et un autre participant avons senti un parfum fleuri à la place de l’odeur d’encens habituel

  • Au bout du lit dans la chambre d’Alice, je sens quelqu’un qui me prend le bras, littéralement, comme une amie me prendrait par le bras et ressens des douleurs au noveau de mes ovaires. Alice étant décédée d’une pyélonéphrite il n’est pas rare que des femmes contractent une systite quelques jours après avoir dormies dans la chambre d’Alice. Pour ma part, ne voulant pas passer ma nuit à faire des allers-retours aux toilettes situés à l’extérieur (!!!!) du château, je suis sortie de la chambre et ai attendu dans le couloir.

  • Entendu un râle féminin dans l’escalier au moment où le reste du groupe avait mis de la musique dans la chambre d’Alice.

  • Toujours dans le couloir, nous avons entendu des volets claquer

  • Dans la chambre où je devais dormir, lors des ressentis que nous avons fait en groupe, j’ai senti qu’on me carressait la main. Personne n’était devant moiEt j’ai vérifier si il n’y avait pas un moustique qui par hasard se serait posé sur ma main : non.

Chambre de la petite fille | Château de Fougeret
  • Au moment où nous sommes rentrés dans la chambre pour nous coucher le détecteur EMF - K2 s’est déclenché alors qu’il n’avait pas bougé de la soirée, vraiment pas. Genre on a fait toutes les chambres et rien ne s’était décenché … Moi, j’ai pris ça comme un signe que la petite fille m’attendait pour jouer avec elle. Alors j’ai joué. Et rien ne s’est passé. MAis je suis persuadée avoir joué avec cette petite fille.

  • Je me suis couchée et là c’était “radio Fougeret”. J’ai entendu plein de voix. Mon cerveau n’a d’ailleurs pas compris car j’ai fait une crise d’angoisse suivi d’une crise de téthanie. Impossible de bouger je suis restée allongée sur le dos pendant 3h. Au bout de 3 heures, je me décide à me tourner. Je m’endors à peine et entends un craquement derrière moi. Je n’ose pas bouger ni même me retourner. Marie flipette c’est moi. Je prends mon téléphone, essaie de le dévérouiller : en vain. J’essaie de réveiller la personne à côté de moi : en vain. J’ai du la secouer pour qu’elle se réveille.

C’était pas ouf, c’était comme on peut le lire ou le voir parfois mais c’était chouette. Et je trouve que pour une première fois, c’était bien. Moi les défunts, je les vois, je les entends mais ils ne font rien se déplacer, ils ne te font pas ressentir tant de choses, je ne les sens pas comme je les ai ressentis. Parce que là, je ne les voyais pas ou je ne voulais pas les voir. Mais c’était perturbant. J’ai eu peur. Et pourtant je reste sur ma fin.

Ma vision de l’invisible changée

Oui. Ma vision de l’invisible a changé. Je ne vois plus le monde des morts de la même façon. Depuis, je parle d’invisible et plus d’au-delà. Depuis que nous avons reçu ce message à la OuiJa qui parlait de portail. Je m’interroge même. Pourquoi ces entités sont toujours là. Pourquoi personne n’a “passé” ces défunts. Parce que quand même il y a bien une tripotée de médiums qui y sont allés à Fougeret et personne n’a pensé à faire un passage d’âmes ? Ces entités sont elles conscientes de leur environnement, du temps ? Pourquoi ont-elles assez d’énergies pour faire se déplacer des objets, même les téléporter ? Pourquoi et comment ce guéridon a-t-il bougé, dansé, remué.

Est-ce les vivants qui donnent cette énergie aux entités ou alors est-ce les vivants qui, par leur énergie rassemblée en un même endroit, créent ces phénomènes paranormaux (et là on parlera d’égrégores)

C’est dingue comment en une nuit ce que tu crois être des certitudes s’envolent …

Depuis je me suis documentée et renseignée. Pas sur Fougeret. Ce n’est pas une obsession, même si ce lieu me fait poser plein de questions. Mais Fougeret est le bel exemple qu’il y a un invisible, des énergies, des portails qui se créent. Et je ne trouve pas mes réponses.

L’après Fougeret

Alors c’est ça l’après Fougeret. Des questions. Tellement de questions. Des pistes. Une belle expérience qui me conforte sur qui je suis et ma mission de vie. L’après Fougeret c’est garder contact avec Julie qui m’a tellement apportée et qui m’apporte encore tellement grâce à son fil Instagram. C’est garder contact de loin avec Mathilde parce que nous avons vécu quelque chose de fort toutes les deux lors de notre stage. C’est suivre les aventures de Véronique, la lire et l’écouter avec attention et réagir, s’interroger.

L’après Fougeret c’est raconter. Raconter avec mes mots ce que j’y ai vécu, ce que j’ai vu, ce que j’ai resenti. C’est vous inviter à y aller pour voir, constater et vous faire votre propre opinion sans avoir peur. Car nul besoin d’avoir peur. (Dis la fille qui flippe de ouf à l’idée d’y retourner ah ah ah) Les entités sont bienveillantes. Il suffit de les respecter et de respecter le lieu.

L’après Fougeret c’est aussi un appel à y retourner. Mais de façon différente. En mode enquête avec La nuit du chasseur pour commencer à répondre à mes questions, ce week-end puisque comme une petite folle je participe aux 2 nuits Ghost Hunt. Tant qu’à faire 1000 bornes aller-retour, autant le vivre à fond non ?

Ebook 7 astuces pour développer sa médiumnité pdf

Tu veux développer ta médiumnité ?

Reçois gratuitement mes 7 astuces pour développer sa médiumnité en format pdf par email