J'ai testé le contact défunts

J'ai testé le contact défunts | The Wisdom of a Unicorn
 

Si vous arrivez sur ce blog pour la première fois, vous serez peut-être intéressés par mon guide sur la médiumnité : je vous explique comment développer votre intuition en partageant mes 7 astuces. Pour télécharger gratuitement ce guide, cliquez ici.

Vous serez redirigé sur un autre onglet et pourrez continuer votre lecture ensuite sur cette même page.

Avant de faire mon coming out ésotérique, c’est pas que j’étais sceptique, je savais déjà qu’il y avait une vie après la mort, ou tout du moins que les défunts commnuniquaient avec nous, j’avais énormément de mal avec les prestations de groupes de contacts défunts sur photo. J’avais vu des reportages et ça m’intriguait beaucoup. Je dois l’avouer, pour moi, un contact défunts sur photo c’était un peu comme l’horoscope : dire une généralité sur une situation pour que tout le monde puisse s’y reconnaître.

Et puis j’ai assisté à une conférence qui m’a totalement déroutée.

On pose la situation

Il y a 3 ans, j’ai découvert le livre de Jocelyne Soyez, tu sais, ce livre dont je parle tout le temps, Le Phare dans la nuit - naissance d’un passeur d’âmes, celui qui m’a ouvert à qui j’étais et m’a aidé à surmonter mon deuil, et puis j’ai découvert que Madame Soyez donnait une conférence en Belgique, pas loin de chez moi, et que la deuxème partie du programme comportait des contacts médiumniques avec support photo par Véronique du Bois qui transmettra les messages de nos défunts.

Sans plus de conviction, et sans savoir qui allait faire cette séance, je prends la photo de ma maman, on ne sait jamais hein, elle pourrait avoir quelque chose à me dire. En sachant que depuis son décès, donc 3 ans auparavant, j’avais cette impression que ma maman voulait communiquer avec moi. (Je rappelle qu’à ce moment là, j’étais certes ouverte, mais je ne savais pas tout ce que je sais aujourd’hui. A l’époque j’étais encore dans l’interrogation)

C’est quoi une expérience médiumnique sur photo

C’est, à partir d’une photo, lâcher prise et recevoir le message d’un défunt. Mais c’est beaucoup plus compliqué. Le médium va regarder la photo, avoir un ressenti et s’arrêter sur une photo en particulier. A partir de ce moment là, le médium focus sur cette photo, accueille ce qui vient et le transmet. Ça peut être un ressenti, un message.

Lorsque j’ai participé au stage d’ouverture du 3ème oeil au Château de Fougeret j’ai également participé à un atelier de ressenti sur photo. On s’est échangé les photos apportées et, après s’être concentrés sur les photos, nous devions dire ce que nous avions ressentis ou vu.

Ici l’expérience était de passer un message.

L’avant deuxième partie

En arrivant, on m’a demandé de mettre la photo que j’avais apportée, celle de ma maman, dans une boîte, en m’indiquant qu’elle me serait rendue à la fin. Super, je la mets et je m’installe. Je m’installe et je sens une profonde tristesse qui m’envahit, qui n’est pas la mienne, je respire profondément mais pourtant les larmes coulent. Ce sont celles de la dame devant moi. Je dis alors à la personne qui m’accompagne que cette dame dont je ne connais rien, retient son mari décédé …

La conférence débute et se passe merveilleusement bien. Je me fais dédicacer mon livre, et part au bar pour m’hydrater. Là je croise une dame que je ne connais absolument pas et avec qui, bizarrement j’ai envie de parler. Et puis de fils en aiguilles, je lui explique que je suis venue pour Madame Soyez et lui explique un peu pourquoi. Dans la conversation, je lâche le prénom de ma maman, Véronique, et la dame me répond : “Oh c’est rigolo, c’est ma chanson préférée de Francis Lalane car je m’appelle aussi Véronique” - Je ne sais absolument pas pourquoi, à ce moment là, cette dame me dit ça mais ça me rappelle que c’était aussi la chanson préférée de ma maman car elle l’écoutait en boucle, mais vraiment en boucle - Et la dame se met à chantonner “Pleure un bon coup ma p’tite Véro, si t’as le moral à zéro” Ça a eu le mérite de me rappeler un joli souvenir …

Et puis la dame me dit : “je dois vous laisser, je vais me préparer pour ma séance” Et là, grosse gêne qui s’est traduite en au moins 5 excuses en lui disant “oh je ne savais pas qui vous étiez sinon je ne vous aurais pas parlé pour ne pas vous influencer”

Ah ah ! La reine des bourdes ! En même temps avec le recul, on ne s’est rien dit de plus, donc rien n’aurait pu l’influencer et puis elle n’avait pas vu la photo de ma maman alors bon les excuses …

La séance

Au début de la séance, Véronique du Bois s’est présentée et a expliqué comment elle allait se dérouler : elle n’allait pas prendre toutes les photos, tous les défunts ne seraient peut être pas là, et nous ne devions pas être frustrés pour cela.

La photo de ma maman a été tirée la 3ème. Avant moi la fameuse dame triste qui retenait effectivement son mari décédé … Je ne me souviens pas des 3 premières minutes de mon tour. Non. Pourquoi ? Parce que j’avais dans la tête un “blablabla, raconte ce que tu veux, je n’écoute pas, tu me racontes des choses générales.”

Jusqu’à ce qu’elle s’interrompte, et dise : “Wouah ! Elle avait un grand rire cette dame !” A ce moment là, je me souviens avoir levé la tête et m’être dit : ok, ça c’est ma maman. Parce que ma maman avait un rire qui te faisait honte parfois, un rire énorme. Et ça, à partir d’une simple photo, on ne peut pas le deviner. Ce qui est rigolo c’est qu’elle m’a dit des choses que ma maman savait, des détails pour me dire que c’était bien elle. Et même dans la mort, ma maman restait piplette ! Il y avait aussi mon papy avec elle. Elle lui indiquait qu’elle n’était pas seule. Et vu comment elle me l’a décrit, oui c’était bien mon papy.

Et puis au moment de clôturer, elle avait déjà clôturer ma séance, ma maman lui a transmis un message, qui, si j’avais encore des doutes, allaient tous les faire tomber : “Bon anniversaire”. Ouais. un “Bon anniversaire” bordel. Cette année là en particulier, le “Joyeux anniversaire” à minuit au téléphone auquel j’étais habitué m’avait affreusement manqué. Et à priori c’était important pour ma maman de continuer ce rituel.

Ce dernier message m’a laissé sans voix. Une inconnue venait de me mettre dans la face le rituel que nous avions avec ma maman.

Mon avis

Depuis ce jour j’ai complètement changé d’avis sur le contact défunt. Même si reste au fond de ma tête ce doute que, quand même, un médium mal intentionné pourrait soit se renseigner sur la personne, soit dire des généralités, comme pour un horoscope. C’est pour ça qu’il faut bien choisir le médium avec qui l’on souhaite rentrer en contact avec un défunt. Là en l’occurence je n’avais pas le choix, ce n’était pas voulu mais ça tombait bien.

Un contact avec un défunt c’est bien, c’est étrange, déroutant, satisfaisant. Mais pas trop. C’est bien une fois dans sa vie quand on le souhaite et après on laisse venir. Mais demander trop de contacts c’est un peu retenir ici bas le défunt, le garder, le déranger et surtout ce n’est pas bon psychologiquement pour avancer dans son deuil.

Je me souviens n’avoir rien dit sur la route du retour. M’être juste dit : Wouah ! je ne suis pas folle. Ma maman est là dans l’invisible, elle attendait de me parler, comme je le ressentais.

Par contre, de ce que j’ai pu constater, que ce soit grâce à cette expérience ou par rapport aux autres contacts avec des défunts dont j’éai été actrice ou témoins, le défunt va toujours parler d’un souvenir, d’un détail pour s’identifier à la personne. C’est étrange. on dirait que le souvenir est là pour dire : '“ Hey c’est moi ! '“

Et moi ?

Il y a 3 ans je savais que j’avais des capacités mais elles n’étaient pas aussi ouvertes qu’aujourd’hui. Aujourd’hui je transmets les messages des défunts quand je les entends. Je ne demande pas encore de photos. Pourquoi pas me direz-vous ?J’y pense …

Et toi dans tout ça ? As-tu vécu une expérience similaire ? Est-ce que tu aimerais rentrer en contact avec un de tes défunts ? Que penses-tu de ce type d’expérience ?

Ebook 7 astuces pour développer sa médiumnité pdf

Tu veux développer ta médiumnité ?

Reçois gratuitement mes 7 astuces pour développer sa médiumnité en format pdf par email