Ces lieux que j'évite

 
Ces lieux que j'évite - The Wisdom of a Unicorn

Si vous arrivez sur ce blog pour la première fois, vous serez peut-être intéressés par mon guide sur la médiumnité : je vous explique comment développer votre intuition en partageant mes 7 astuces. Pour télécharger gratuitement ce guide, cliquez ici.

Vous serez redirigé sur un autre onglet et pourrez continuer votre lecture ensuite sur cette même page

Dans la rubrique fallait le dire, j'appelle ma peur de visiter certains lieux. Oui oui, parfois je m'oblige à ne pas aller dans certains lieux pour mon bien-être personnel.

Longtemps j'ai pensé être agoraphobe, ne pas aimer les gens (bon, ça c'est vrai), être cette fille que l'on pense être asociale ou dépressive, se renfermant sur elle-même. Je l'ai peut-être été à un moment de ma vie, mais aujourd'hui je vais bien et ma tête, comme pour se protéger, me fait comprendre que non, ça ne sert à rien de rentrer ou d'y aller. 

Voici mon top 5 des lieux que j'ai cessé de fréquenter. 

Des ressentis qui dérangent

Forcément quand tu t'éveilles, les ressentis sont décuplés. Des présences, des ambiances, voilà ce que je ressens quand je rentre dans une pièce ou dans un lieu, fermé comme ouvert, qui te font te sentir mal à l'aise, te font pleurer, te font peur à ne plus pouvoir bouger ou alors avoir une envie irrépressible de fuir et se mettre à courir.  Et ça c'est depuis petite. Alors oui, je me suis longtemps dit que j'avais peur, qu ec'était des peurs enfantines qui étaient restées ancrées en moi, ou alors des peurs toutes bêtes parce que tu as vu, dans le passé, un film ou lu quelque chose qui remonte à la surface. 

Et puis quand j'ai compris que non, je n'avais pas peur de "rien" mais que cette peur je pouvais mettre des mots dessus, je me suis vite interdit certains lieux pour me protéger.

Number 1 of the 1 : Les cimetières

J'ai envie de dire obviously* (*ça veut dire "évidemment" en anglais). Franchement quelle idée d'aller seule dans un cimetière veiller des morts, apporter des fleurs et d'y aller tous les dimanches jusqu'à tes 17 ans avec ta maman et ton arrière grand-père quand tu sais que tu n'es pas seule, qu'on te regarde ? Bah pas le choix ma p'tite dame / mon p'tit monsieur. Et puis j'ai eu le choix et je n'y suis plus allée. Ou alors j'y vais par ce qu'on va appeler une "obligation".

Par exemple, l'an passé je suis allée en Irlande et j'ai visité un cimetière local qui était sur le trajet de viste. C'étit un cimetière ancien en irlande, comme on peut le voir dans les séries. Jusque là tout va bien. Sauf que je me sentais observé surtout d'un côté du cimetière et je me suis avancée et j'ai ressenti un soldat, à côté d'une tombe ... de soldat. 

Et puis le 14 Janvier de cette année, je suis allée "fêter" l'anniversaire de ma maman. J'ai pris un éclair au café, un coca, des bougies et je me suis posée devant l'herbe où sont dispersées les cendres des défunts. J'ai chanté joyeux anniversaire :p et j'ai soufflé les bougies. Une étape en 5 ans, moi qui me refusais d'y aller. Et là, pareil, quelqu'un me regardai de derrière un arbre, la sensation de archer parmi les morts, ne plus pouvoir me lever du banc ( avoir la volonté de me lever mais ne pas réussir) et puis cette tombe d'une connaissance décédée queje cherche mais ne trouve pas alors que je savais où elle se trouvait, et surtout j'ai dû passer devant sans la voir ( ou sans qu'on me la montre)

Pour tout ça, je ne vais plus dans les cimetières. Ils sont remplis d'âmes défuntes, de choses pas belles, de morts. Les cimetières sont chargés énergétiquement mais aussi émotionnellement. Si je dois y aller, ce n'est pas seule.

Les églises

Qui a dit qu eles églises étaient saines ? Ce n'est pas parce que c'est un lieu Saint que c'est un lieu pur ... Je m'explique : as-tu déjà eu la sensation de rentrer dans une église et de ne pas être la bienvenue ? De devoir en ressortir ? De trouver l'atmosphère chargé ? Moi oui. 

Chargé en quoi ? En émotions, en âmes, en esprits, en histoire. Chaque visiteur vient avec ses émotions et les déposent. C'est à ça que sert une église aussi. Mais chaque visiteur vient aussi avec les défunts qu'il a autour de lui. Et puis l'Eglise a ses propores défunts aussi. Alors peut-être que les églises sont purifiées, mais pour ma part, je pense que certaines devraient avoir un bon nettoyage. 

Moi je ne vais que dans une seule église, près de chez moi, et j'emprunte toujours le même chemin pour aller prier la vierge Marie. Pas un pas de côté. C'est psychologique, je le concède, mais j'aime à croire que cet unique chemin est propre. 

Même si je trouver les églises architecturalement parlant magnifique, je les regarde de l'extérieur. Et parfois, quand je veux vraiment en visiter une, je fais une bulle de lumière autour de moi et je rentre. Bah oui, parfois, il faut faire des concessions.

Les toilettes chez mes amis

Ouais ouais. Ris, tu peux. Je te rassure, je n'évite pas les toilettes chez mes amis ou dans ma familles. C'est jusque que parfois la configuration des habitations fait que les toilettes sont proches d'un escalier ou lui font face. Et bien parfois, je me sens observée, opressée, et quand j'en sors, je dois marcher vite pour fuir, parce que le moment est opressant. 

Ma cave

Je ne peux pas rester plus de 10 minutes dans ma cave. On a dû aménager la cave de telle sorte à ce que le congélateur soit proche de la porte pour qu'en ouvrant la porte j'y ai accès rapidement. 

Ce qui est drôle c'est que je n'ai pas peur dans ma cave. Je vais la ranger, ou chercher des choses. Mais j'ai remarqué qu'au bout de 10 minutes, j'ai des bouffées de chaleurs, j'hyperventile, j'ai mal au dos et me sens opressée. La claustrophobie me diras-tu. Et bien même pas. J'ai travaillé 3 ans dans deux sites touristiques situés dans d'anciennes carrières de craies dont l'un situé à 20 mètres sous le niveau de la terre et je peux t'assurer que je ne suis absolument pas claustrophobe.

Un jour (bientôt) je me pencherai sur cette présence dans ma cave.

Les boutiques ésotériques

Certaines boutiques. Parce que toutes ne sont pas "propres". J'entends par là que certaines boutiques sont tenues par des "moldus" (référence à Harry Potter) et les rituels de protection et nettoyages sont mal fait. Si bien que passé la porte, on sent tout de suite si la boutique est saine ou pas. 

Aujourd'hui je ne vais plus que dans une seule boutique ésotérique, parce que je m'y sens bien et que j'ai envie d'y rester. Je ne suis pas contre découvrir d'autres boutiques, au contraire, mais si pas saines, je n'y retourne plus.

Des présences qui dérangent mon quotidien

Alors je t'entends déjà : oui mais tu t'empêches de vivre en évitant certains lieux. Il existe des protections, des rituels pour se protéger ou se nettoyer énergétiquement. De mon point de vue, je n'ai pas cette impression. Si je dois aller quelque part, j'y vais. Je ne vais pas m'empêcher de vivre des choses ou ma vie. Mais dans mon quotidien, quand je n'y suis pas obligée, j'évite certains lieux.

Et toi ? Tu as des lieux que tu évites naturellement ou consciemment ? J'ai hâte de te lire en commentaire.

Ebook 7 astuces pour développer sa médiumnité pdf

Tu veux développer ta médiumnité ?

Reçois gratuitement mes 7 astuces pour développer sa médiumnité en format pdf par email