Travailler avec un oracle

Travailler avec un oracle | The Wisdom of a Unicorn
 

Si vous arrivez sur ce blog pour la première fois, vous serez peut-être intéressés par mon guide sur la médiumnité : je vous explique comment développer votre intuition en partageant mes 7 astuces. Pour télécharger gratuitement ce guide, cliquez ici.

Vous serez redirigé sur un autre onglet et pourrez continuer votre lecture ensuite sur cette même page.

Si tu me suis sur les réseaux sociaux et notamment sur Instagram tu auras remarqué ma “petite”, et c’est un euphémisme, addiction aux oracles de Lucy Cavendish. Et pourtant ce ne sont pas les premiers avec lesquels j’ai travaillé. Parce que d’instinct j’ai tout de suite travaillé avec un Oracle. Aujourd’hui je travaille avec plusieurs Oracles, mais j’avais besoin d’un support pour passer les messages. Je commençais à prendre conscience de mes capacités et j’avais besoin d’une trame. D’ailleurs j’ai toujours besoin d’une trame. Ce n’est pas parce que l’on entend, que l’on ressent ou que l’on voit que l’on a pas besoin d’outils pour passer un message. Mais ceci est un autre débat, voire même un cliché sur lequel je reviendrai.

C’est quoi un oracle

A l’origine, un oracle est une personne qui pratiquait la divination dans l’Antiquité. Par analogie, l’oracle est la parole divinatoire inspirée par une puissance supérieure, propice ou néfaste. Donc un oracle n’est pas un jeu de carte. L’oracle c’est le message, en rapport avec la connaissance de soi, le cheminement personnel, à la spiritualité etc, et non la prédiction, qui est interprété à partir d’un support comme des runes, le vol des oiseaux, des batonnets de bois, des cartes.

On parle donc de cartes oracles.

Traduction : Un oracle permet d’apporter des éclairages, un point de vue neuf voire des réponses à ses questionnements.

Quelle est la différence avec le tarot divinatoire

Si tu as bien lu le paragraphe précédent, tu auras compris que le tarot est un oracle dans son fond, puisqu’il a pour fonction de passer un message. Mais pas dans sa forme. Le tarot a une structure qui lui est propre (78 lames réparties en 22 majeures et 56 mineures) alors que les jeux de cartes oracles, que l’on appelle communément des oracles, sont des interprétations symboliques d’un auteur par rapport à une thématique et auront donc des structures différentes.

En terme d’interprétation, même si leur but est commun, c’est-à-dire donner un éclairage à une question posée, la manière de les utiliser n’est pas la même. Le tarot se rapproche plus d’une science visant à lever les voiles de la destinée. Vous avez une question précise en tête, les arcanes vont vous répondre en vous montrant la finalité c’est-à-dire le résultat final : votre avenir. Il permet d’aborder tous les sujets, amour, argent, profession et chance et d’obtenir une réponse sur votre futur possible. Il est un élément divinatoire par excellence.

Le jeu de cartes oracles, lui, est plus accès sur la connaissance de soi poury voir plus clair en soi sur une thématique donnée et de travailler les points qui constituent des obstacles potentiels à sa propre réalisation.

Pourquoi j’ai choisi de travailler avec un oracle

A la base je n’ai pas compris pourquoi j’étais plus attirée par les jeux de cartes oracles que par les jeux de tarots. Bah oui, les copines ne jurent que par leur tarot, je vois des tarots partout sur Instagram et je dois dire qu’il est assez bien représenté en terme de graphisme. Comprendre par là qu’il y a des tarots super canons que j’aimerai bien acheter juste pour posséder l’objet.

Et puis, avec le recul, j’ai compris. J’ai compris que le tarot était mécanique, limite mathématique et que depuis petite j’ai un problème avec les mécaniques et les mathématiques. Je pense que mon inconscient s’est dirigé vers ce que mon cerveau trouvait facile à utiliser. Et puis, après m’être rendue compte que j’avais un problème lié à l’enfance (hi hi hi), j’ai continué de travailler avec des oracles. Oui, je dis bien “des” parce que tu as face à toi une acheteuse compulsive de cartes oracles qui doit se réfreiner pour ne pas repartir avec un oracle à chaque passage dans une boutique ésotérique !

Et puis au fil du temps, je me suis rendue compte que les jeux de carte oracle laissaient libre cours à l’interprétation, à l’imagination et sont déclinés sur des thématiques de travail différentes.

Et pour moi le plus important était de ne pas faire de prédictif. Et forcément on associe trop rapidement tarot et avenir. Alors que l’on peut faire, il me semble, des guidances non prédictives avec du tarot. Parce que je me refuse à faire du prédicitif. Je veux apporter des réponses et non influer sur la vie d’autrui puisque chacun est libre de ses propres choix et je ne suis personne pour dévier une âme de son chemin de vie. Comme on dit : chacun voit midi à sa porte. Moi j’ai vu les cartes oracles.

Bien choisir son oracle

Biensûre il faut choisir son oracle. Et là, c’est le drame. Il y a tellement de mignonitude dans les cartes, des illustrations à tomber et des thématiques différentes que tu te sens perdu-e … Et c’est normal de ne pas savoir. Le meilleur des conseils que je puisse te donner est : fais confiance en ton intuition. S’il faut attendre : attend. Mais ressens le ton oracle. Pas comme un besoin sur une thématique, mais comme un appel. Plus tu ressentiras ton oracle, plus tu auras de facilité à travailler avec et à l’interpréter, que ce soit pour toi ou lors d’une guidance.

Les oracles de Lucy Cavendish

Et puis un jour j’ai découvert les oracles de Lucy Cavendish illustrés par Jasmine Beckett Griffith et ce fut le drame de la vie de ma carte bancaire. Lucy Cavendish travaille avec les royaumes terrestres et célestes depuis son enfance et pratique la magie blanche. Elle est l’autrice de différents oracles et notamment de mes “bébés”, ces oracles que j’utilise en guidance ou pour mes tirages quotidiens : L’oracle des Métamorphes, L’oracle des êtres d’Ombre et de Lumière, Alice : the Wonderland Oracle Cards

Au delà d’être magnifiquement illustrés par Jasmine Beckett Griffiths, ces oracles sont dotés de livret qui, en plus d’être écris de façon moderne, sont pratiques d’utilisation et donnent une interprétation moderne de la carte. J’aime beaucoup le ton employé dans le livret. Et puis ce sont des cartes oracles qui font face à leur époque, grâce à un discours moderne et innovant. Et puis on retrouve tout de même la carte du “pervers narcissique”, comme j’aime à l’appeler, dans l’oracle des êtres d’Ombre et de Lumière !

Ce que j’aime aussi dans les oracles de Lucy Cavendish c’est que chaque oracle à sa thématique. Je sais que chaque guidance sera magique grâce aux cartes avec lesquelles j’aurai choisi de travailler. Parce que non, je ne travaille pas avec tous mes oracles en guidance. Je me laisse porter par l’envie. Mais j’ai un toc. Je commence toujours une guidance par un tirage généraliste avec l’oracle des êtres d’Ombre et de Lumière.

  • L’oracle des Métamorphes permet d’évoluer pour s’adapter aux changements.

  • L’oracle des êtres d’Ombre et de Lumière donne des conseils clairs et permt de prendre de sages décisions en accord avec votre être profond, fait d’ombre et de lumière

  • Alice : the Wonderland Oracle cards, je me le réserve pour de la guidance pur. Pour aider à trouver son chemin, comme Alice.

Comment on se sert d’un oracle ?

Déjà je te dirais qu’il y a la prise en main. Une fois le deck (paquet de cartes) sorti de son étui, j’aime le passer à la sauge. C’est à dire faire brûler de la sauge et la passer autour des cartes en demandant aux anges (pour ma part ce sont les anges) d’enlever toutes mauvaises ondes ou entités qui seraient sur le deck. Ensuite je tape du point sur les cartes pour mettre mon énergie dans mes cartes et me les approprier.

Je te conseille de prendre le temps de regarder chaque carte et de noter sur un carnet ce que chaque carte te dit avant de lire le livret qui accompagne ton coffret.

Ensuite, chaque oracle, dans son livret, propose des types de tirages. Si tu ne te sens pas à l’aise avec ces tirages, si ils te paraissent trop complexes, tu peux

  • Tirer une carte quotidien qui te dinnera l’énergie de ta journée

  • Faire un tirage à 3 cartes : problématique - situation actuelle - comment la résoudre

  • Créer ton propre tirage

Avant chaque tirage, je brûle une bougie blanche, j’appelle mes anges et mes guides et je m’ancre à la terre. Je pose une question, à haute voix, à voix basse ou dans ma tête. Je bats alors les cartes et me laisse porter.

Est- ce que l’on peut recevoir les messages de guides à travers un oracle ?

Oh que oui ! Parfois, lorsque tu mélangeras tes cartes, certaines d’entre-elles sauteront du paquet. Ramasse les, mets les dans l’ordre dans lequel elles sont tombées et continue de battre jusqu’à ce que ton intuition te dise d’arrêter. Mais en général, quand tu commences à battre les cartes, tu sais déjà combien de cartes tu vas tirer. Ces cartes qui sautent, ce sont des messages, des réponses de tes guides. A toi de les interpréter !

A toi maintenant !

Tu l’auras compris, je ne suis pas là pour te donner le nom d’un ou trois oracle pour commencer. Non. Je suis là pour te dire qu’il faut y aller au feeling sur la thématique que tu auras choisi. Avec l’exemple de Lucy Cavendish, tu peux voir ce que je recherche moi dans un jeu. Peut-être recherches-tu la même chose. Comme je l’ai écris plus haut : chacun voit son jeu à porte. Chacun à sa vision d’un tirage et nous sommes tous à la recherche d’un jeu qui nous ressemble ou saura répondre à nos questions.

Alors dis-moi avec quel jeu de cartes oracles tu souhaites commencer / tu as commencé.

Ebook 7 astuces pour développer sa médiumnité pdf

Tu veux développer ta médiumnité ?

Reçois gratuitement mes 7 astuces pour développer sa médiumnité en format pdf par email